Vente AAA Qualité Hublot montres réplique Remise


Richard Mille RM 35-02 : la nouvelle montre de Rafa


Richard Mille RM 35-02 : la nouvelle montre de Rafa

Rafael Nadal est prêt pour sa « decima » ! Comprendre, son dixième titre à Roland-Garros, qui lui a échappé l’année dernière (éliminé en quart de finale en 2015). Si tout se passe bien, l’ogre de l’ocre soulèvera donc le 5 juin prochain, sa dixième coupe des Mousquetaires avec sa toute nouvelle Richard Mille Montre Femme Replique au poignet. La RM 35-02, qui pour la première fois, embarque un calibre mécanique à remontage automatique !
 
Si la première victoire de Rafa à Roland-Garros remonte à 2005, sa toute première rencontre avec Richard Mille remonte quant à elle à 2008. Depuis l’horloger et le joueur de tennis espagnol ont vécu ensemble, l’une des plus belles aventures horlogère du 21ème siècle. Une épopée riche en rebondissements, et pas seulement de petites balles jaunes, mais également d’avancées technologiques majeures !
 
« Pour moi, collaborer ne signifie pas donner une montre à quelqu’un et organiser une séance photo en guise d’exercice de relations publiques indique Richard Mille. La collaboration doit être réelle, tangible et nourrir la vision pour le futur de l’horlogerie. C’est la raison pour laquelle travailler si étroitement avec Rafael à la création de nouvelles pièces d’horlogerie me comblent ».
 
Pour la petite histoire rappelons que les deux hommes se sont rencontrés par l’entremise d’un ami commun tennisman. Dès la première entrevue, le contact s’est fait immédiatement. D’autant que c’est le roi d’Espagne Juan Carlos qui le premier, parle de son admiration pour la marque horlogère au jeune majorquin. Problème… Superstitieux comme la plupart des sportifs, Nadal refusait alors de porter une montre pendant ses matchs. C’est la raison pour laquelle, l’horloger a du déployer des trésors d’imagination pour rendre ses montres le plus léger possible !


Richard Mille RM 35-02 : la nouvelle montre de Rafa

En quelques années, cette collaboration a donc donné lieu à une collection de montres uniques chez Richard Mille. Des garde-temps « Rafa », synonymes d’innovation, de légèreté et de résistance aux chocs. De la toute première RM 027 au boîtier en nanotubes de carbone en 2010, à la récente RM 27-02 avec platine monocoque en carbone NTPT en passant par la RM 27-01 et son mouvement suspendu par câbles, chacun des modèles conçus ensemble a permis des avancées importantes en terme de développement, témoignant même d’une nouvelle approche structurelle en horlogerie.
 
La RM 35-02 Rafael Nadal (139.500 euros) est animée le nouveau calibre RMAL1 (heures, minutes et secondes) avec platine et ponts en titane grade 5 sablé traité PVD/Titalyt lui assurant une grande rigidité. Son balancier à inertie variable, cadencé à 4 htz, est alimenté par un système de double barillet afin d’améliorer la stabilité du couple. « Inspirée de la RM 35-01, la RM 35-02 est née de la demande de nombreux clients Richard Mille désireux de disposer d’un système de remontage automatique placé au cœur d’un calibre Nadal » précise la marque dans son communiqué. Sa réserve de marche est de 55 h environ.
 
Quoi de plus évident pour RM que d’utiliser son rotor à géométrie variable breveté, véritable symbole de l’automatisme chez Richard Mille, et qui permet d’adapter le remontage à l’activité du propriétaire de la montre ; avec Nadal elle devrait rarement se trouver sur la position « neutre ». Inédit également dans cette collection, le fond du boitier est protégé par un verre saphir traité antireflet permettant de contempler le calibre sous tous les angles.


Richard Mille RM 35-02 : la nouvelle montre de Rafa
Il remportera le championnat en 2016 avec 5 grands prix gagnés. ? Jusqu’à présent, 2016 a été pour moi l’année la plus fructueuse : nous avons remporté le championnat d’IndyCar, le joyau de la couronne, avec brio ! Je me découvre chaque jour un peu plus de potentiel et j’ai hate de voir ce que l’avenir me réserve ?.2017 s’annonce sous les meilleurs auspices pour Simon qui a remporté le 30 avril dernier sa première course sur ovale lors du Grand Prix de Phoenix. Avec sa première victoire de la saison et la dixième de sa carrière, Pagenaud est passé en tête du classement général, envoyant un message fort à ses adversaires à moins d’un mois des 500 miles d’Indianapolis. Simon, premier Fran?ais à s’imposer dans la discipline, se réjouit d’avoir concrétisé ses espoirs.Le ? Patron ? (à prononcer à la fran?aise), comme l’appellent les Nord-Américains, aura à son poignet la RM 11-02 Automatique Second Fuseau Horaire lors de ses prochaines compétitions.La prestigieuse marque horlogère Richard Mille Montre La Plus Cher Replique vient de dévoiler trois modèles portant le nom et les couleurs favorites de Jean Todt : la RM 11-03, la RM 050 et la RM 056 Jean Todt 50th Anniversary. Un trio qui vient rendre hommage à cinquante ans de passion automobile et cinquante ans d’une carrière hors norme.

Côté boitier justement, cette RM 35-02 (49.94×44.5×13.15mm / étanche 50 mètres) affiche au choix un carbone NTPT ou un Quartz-TPT rouge vif veiné de blanc. Ses couches de silice, d’une épaisseur maximale de 45 microns, sont imprégnées d’une résine rouge spécialement conçue pour RM puis intercalées par un système de dépose automatisé qui varie la direction des fibres de 45° à chaque couche.
 
Chauffé à 120°C dans un autoclave similaire à ceux utilisés pour les pièces aéronautiques, le matériau est alors prêt à être travaillé chez ProArt, manufacture dédiée à l’usinage des composants et des boîtiers RMe. La fibre de quartz d’un blanc naturel, non teintée selon l’usage en horlogerie, offre un rapport résistance/poids très élevé, des propriétés non-allergènes et une excellente résistance aux UV. A noter que le Quartz-TPT rouge utilisé pour la RM 35-02 peut résister à des chocs allant jusqu’à 5000 g.  
 
« Toutes les montres qu’il m’a demandé de créer pour lui devaient être pour ainsi dire immatérielles, bien réelles mais si légères qu’on les oublie poursuit le patron de la marque. Je pense que lui et moi pouvons affirmer d’un commun accord que la série de montres qui porte son nom incarne à la perfection l’objectif de ce défi ». Elles pèsent toutes dans les 20 grammes bracelet compris, ce qui fait très cher le gramme, on vous l’accorde…

Richard Mille RM 50-02 ACJ Tourbillon chrono rattrapante

La 8e édition du Mans Classic se déroulera du 8 au 10 juillet 2016 sur le célèbre circuit Bugatti aux couleurs de la maison Richard Mille, partenaire principal et chronométreur officiel de la compétition. Rappelons que cette course fait revivre, le temps d’un week-end sur le grand circuit du Mans, long de 13 kilomètres, plus de quatre-vingts ans d’histoire du sport automobile en y accueillant les voitures et les pilotes qui ont écrit la légende de la plus célèbre course au monde.Partenaire de la première heure dès 2002, Richard Mille rend hommage au Mans Classic à chaque nouvelle édition en créant une nouvelle montre. Cette année, la marque dévoile la RM 11-02 Le Mans Classic, un calibre automatique en titane grade 5 intégrant un rotor à géométrie variable, un calendrier annuel, un affichage UTC, un chronographe flyback 24 heures et un compte à rebours.A noter que ce modèle, qui ne sera produit qu’à 150 exemplaires, intègre les couleurs de l’épreuve (le blanc et le vert) non seulement dans son mouvement, mais également sur son bo?tier en céramique blanche ATZ et sur le caoutchouc de la couronne en carbone NTPT.

Richard Mille RM 50-02 ACJ Tourbillon chrono rattrapante

Les partenariats entre les marques horlogères et l’univers de l’aérien sont nombreux. Rien d’étonnant puisque ces deux mondes se sont développés en parallèle, les uns travaillant pour les autres au fil des décennies. De Breitling à Hamilton en passant par Oris, IWC ou même Cartier. Aujourd’hui, C’est au tour de Richard Mille de s’intéresser à l’aviation. Mais compte-tenu du positionnement de la marque, dans le très haut de gamme, voire dans le totalement exclusif, il fallait à l’horloger un partenaire à sa hauteur…
 
Ce partenaire c’est Airbus, le leader mondial de l’aéronautique. Enfin, il s’agit plutôt de sa prestigieuse division Airbus Corporate Jets (ACJ) qui fabrique des avions d’affaires pour une clientèle ultra-privilégiée. C’est en l’honneur de cette association que RM a donc créé le chronographe à rattrapante RM 50-02 ACJ Tourbillon.
 
Le responsable du Studio de design créatif d’ACJ, Sylvain Mariat a esquissé l’ébauche de la RM 50-02 en étroite collaboration avec Julien Boillat et Salvador Arbona du Bureau de Développement RM. Comme les jets ACJ, destinés à satisfaire l’exigence de luxe de leurs propriétaires, cette nouvelle montre recourt à des techniques de pointe, tant en matière d’ajourage des éléments que pour la structure de ses ponts et de sa platine en titane grade 5, tout en appliquant le plus largement possible le squelettage sur chaque composant afin réduire le poids de l’ensemble de façon significative. En revanche, côté tarif, attachez fermement votre ceinture, car les prix s’envolent… compter 1.116.000 euros…


Richard Mille RM 50-02 ACJ Tourbillon chrono rattrapante

Plusieurs composants du mouvement bénéficient d’un revêtement spécifique utilisé dans l’industrie aéronautique et habituellement employé pour protéger les pièces de moteur et du châssis contre la corrosion et les conditions environnementales. Le résultat final offre une vue spectaculaire sur le calibre dont le saut de l’aiguille au démarrage et à l’arrêt du chronographe disparaît, tandis que de nouveaux composants pour le mécanisme de rattrapante, eux aussi façonnés en titane, réduisent davantage encore la consommation énergétique de la montre en diminuant la friction interne.

Le poussoir à 4 heures stoppe la rattrapante et permet la lecture d’un temps intermédiaire sans arrêter le chronographe. Une nouvelle pression de ce poussoir permet à la rattrapante de rejoindre l’aiguille de chronographe et de poursuivre sa course avec elle. 
 
Le nouveau calibre tourbillon RM50-02 est également doté d’un indicateur de réserve de marche (70 heures) visible entre 11 et 12 heures, d’un indicateur de couple pour renseigner le couple optimal fourni par le ressort de barillet qui permet d’optimiser la fonction chronographe, ainsi que d’un indicateur de fonction qui permet de voir la fonction sélectionnée entre les positions, remontage, neutre et mise à l’heure.
 
Usiné dans un alliage de Titane-Aluminium (TiAl) et doté d’une lunette secondaire en céramique blanche ATZ, son boîtier unique a été conçu pour refléter les lignes caractéristiques d’un hublot ACJ. On retrouve le même alliage Titane-Aluminium (TiAl) sur les pales des turbines des jets Airbus qui doivent résister à de très hautes températures et sous haute pression, des conditions qui exigent un matériau résistant aux tensions. Une première pour la marque, qui en réserve deux autres : sur le pourtour de la lunette, les vis signature Richard Mille ont été remplacées par des vis Torq set dont le dessin hélicoïdal est la marque de fabrique et une couronne inspirée par les moteurs de jets et gravée en surface du logo d’Airbus.

Richard Mille RM 11-03 Automatique Chronographe Flyback


Richard Mille RM 11-03 Automatique Chronographe Flyback

La toute première RM 11 a été lancée sur le marché en 2007. Cela fait presque dix ans déjà. Une belle durée de vie pour un produit horloger de nos jours, puisque les marques ont tendance à les « relifter » un peu trop souvent… Mais dix ans, enfin neuf, c’est très bien. La montre a eu le temps d’imposer son design, mais surtout, elle a pris « le temps de vivre » et de se faire une place sur le marché.
 
Cette année, RM revient donc sur ce grand classique de son catalogue. Dans cette nouvelle version, Richard Mille a voulu offrir au calibre de cette montre, le RMAC3, un aspect 3D. Les compteurs colorés (jaune et vert) du chronographe flyback et des secondes prennent du volume avec les cerclages polis les entourant et indexant les temps intermédiaires. Cette profondeur est accentuée par le pont supérieur en titane grade 5 satiné, rompant visuellement avec le mouvement également en titane mais traité PVD. A noter également la présence du calendrier annuel et de sa date surdimensionnée à 12h.  
 
On remarque au dos du boitier un pont inférieur brossé et traité PVD mettant en valeur le double barillet et le nouveau rotor à géométrie variable en titane grade 5, inspiré des appendices aérodynamiques que l’on retrouve en Formule 1. 


Richard Mille RM 11-03 Automatique Chronographe Flyback

Rappelons que cette solution technique exclusive à RM permet d’adapter le remontage automatique du calibre à l’activité du porteur en faisant varier l’inertie du rotor par le biais d’ailettes en or gris microbillé et anglé. Réglable sur 6 positions, le rotor en titane grade 5 brossé et traité PVD est monté sur des roulements à bille en céramique.
 
« L’ensemble du mouvement chronographe flyback possède une rigidité optimale et un fonctionnement des trains d’engrenages optimisé grâce à l’utilisation du titane grade 5 pour la platine et ses ponts » assure la marque dans son communiqué. Ses deux barillets montés en parallèle assurent la stabilité du couple tout en offrant une réserve de marche d’environ 55 heures. Le balancier à inertie variable, cadencé à 4Hz, procure quant à lui une grande fiabilité en cas de choc et un réglage bien plus fin qu’un balancier traditionnel. 
 
Le boîtier tonneau tripartite (signe distinctif de la grande majorité des montres RM) a également été retravaillé par les concepteurs afin de moderniser ses lignes sans les dénaturer. C’est d’ailleurs particulièrement réussi. Côté boîtier, ses surfaces, brossées et anglées entièrement à la main sont des travaux longs et délicats à réaliser. Apparue pour la première fois sur la RM 27-01 Rafael Nadal, cette silhouette est désormais le trait de caractère propre à tous les pièces sportives de chez Richard Mille.



Richard Mille vient de dévoiler sa toute dernière création : une montre tourbillon réalisée avec l’artiste fran?ais Cyril Kongo qui pour l’occasion, s’est servi du calibre de ce garde-temps d’exception pour s’exprimer. Un résultat haut en couleur ! Et probablement l’une des plus belles montres de l’année 2016. Prix : 848.500 euros.L’art moderne est de plus en plus présent dans l’univers de l’horlogerie depuis quelques années… Chez Swatch bien évidemment, mais également chez Audemars Piguet, chez Hublot et quelques autres. En revanche c’est la première fois que Richard Mille entre dans le monde de la peinture contemporaine. Et cette toute première collaboration avec l’artiste fran?ais Cyril Kongo est de toute beauté. Une pure réussite : autant technique que visuelle. Il se dégage de cette montre, comme de la joie de vivre.? La RM 68-01 résulte de la volonté de Richard Mille d’ouvrir la haute horlogerie à l’art contemporain selon une approche inédite, indique le communiqué de presse. Et de poursuivre : car ce calibre tourbillon est plus qu’une montre dans la mesure où il est également support de créativité et d’inspiration du street artiste Cyril Kongo ?.De fait, l’?uvre d’art s’intègre au sein même de ce garde-temps, l’?uvre d’art ? est ? garde-temps : elle ne fait qu’un avec les ponts et la platine. Le travail de Kongo, généralement réservé aux grandes surfaces murales se fait ici miniature tout en restant parfaitement visible à l’?il nu.

Richard Mille RM 11-03 Automatique Chronographe Flyback

Les détails rappelant la compétition automobile sont nombreux. La couronne surdimensionnée et jaune vif en titane grade 5 reprend le dessin des jantes de compétition et de leurs pneus rainurés. Les poussoirs striés usinés dans le même matériau évoquent la surface des pédaliers et les caches poussoirs sont dans un matériau qui, au même titre que le titane, est abondamment utilisé en Formule 1 : le carbone NTPT (désormais régulièrement utilisé chez RM).
 
Comme d’habitude chez Richard Mille, toute la mécanique est dévoilée au travers de verres saphir traités antireflet qui mettent le calibre superbement en valeur. Précisons que le boitier, relativement imposant avec ses 49,94 x 44,5mm, est disponible en titane, en or rouge ou en or gris. .
 
L’usinage de ce nouveau boîtier demande 26 heures de réglage des machines et 30 heures de programmation pour un kit. Le boîtier nu requiert plus de 255 opérations d’usinage et la phase de terminaison nécessite 15 heures de satinage et de polissage. Un centre d’usinage 5 axes permet de réaliser la forme tonneau complexe.
 
Pour chaque boîtier usiné, il faut compter 45 minutes, uniquement pour la gravure en positif du nom « Richard Mille ». Le boîtier tripartite est étanche à 50 mètres, grâce à deux joints toriques en Nitril, O-ring. Il est assemblé au moyen de 20 vis spline en titane grade 5 et de rondelles en acier inoxydable 316L résistantes à l’usure.


Richard Mille RM 11-03 Automatique Chronographe Flyback

Richard Mille : Alexis Pinturault, un partenaire au sommet


Richard Mille : Alexis Pinturault, un partenaire au sommet

Il y est parvenu ! Depuis samedi dernier, le skieur Alexis Pinturault devance au palmarès la légende du ski français Jean-Claude Killy ( de tous temps associé à Rolex) grâce à sa 19ème victoire en coupe du monde remportée en 2 min 23 sec 99 sur le géant d’Adelboden en Suisse.
 
En tête à l’issue de la première manche avec 64 centièmes d’avance sur Philip Schoerghofer, Alexis a dû batailler pour arracher la seconde manche contre un Marcel Hirscher prêt à tout. Prenant tous les risques sur la Chuenisbärgli, la rigueur et le travail d’Alexis Pinturault lui ont permis, in fine, de distancier Hirscher de 4 centièmes et son compatriote Philipp Schoerghofer d’1 seconde 94.


? Je suis issu du graffiti indique l’artiste. Tout mon travail vient de là. C’est mon école de peinture, j’ai appris dans la rue. J’ai besoin de rester en résonance avec ce monde-là tout en regardant ce qui se passe ailleurs. Le graffiti c’est une langue, des codes, une écriture, que ce soit sur un mur gigantesque, sur le chassis d’une toile ou sur n’importe quels autres supports. Je ne suis pas le peintre d’un seul lieu, ni d’une seule surface ?.Il aura fallu plus d’un an pour mettre au point la technique de peinture utilisée par Kongo. De fait, un aérographe a d? être tout spécialement développé pour permettre à l’artiste de ? pulvériser ? avec la plus grande délicatesse et au goutte-à-goutte ses couleurs sur les composants ! Par ailleurs et pour ne pas nuire à l’équilibre et donc au bon fonctionnement du calibre, le poids de la peinture a été strictement défini au préalable. Bref, un travail méticuleux et extrêmement précis.Ce véritable défi pour l’ensemble des équipes s’est traduit par la création d’une palette de peintures de couleurs vives, uniques et inaltérables qui adhèrent parfaitement aux composants en titane et résistent ainsi aux montages et démontages du calibre.
Richard Mille : Alexis Pinturault, un partenaire au sommet

« C’était une belle course que l’on a offerte, une belle bagarre. Je suis très content du résultat et de cette excellente première manche et Marcel a réalisé une incroyable deuxième manche. J’ai fait tout ce que je pouvais pour maintenir l’écart et au final il s’en est fallu de peu ! ». Et le sportif d’ajouter : « Ça me fait plaisir de dépasser Jean-Claude (Killy) au nombre de victoires en Coupe du monde, mais il restera un grand nom du sport français et de l’olympisme. Je suis fier de voir mon nom placé à côté du sien. »
 
Hirscher et Pinturault sont les rois incontestés du géant : vainqueurs de quatre des cinq géants. « Un coup, c’est lui, un coup c’est moi. A chaque fois, on doit essayer mutuellement de se dépasser l’un et l’autre. » Surnommé « La Bête » en raison de son physique imposant pour un technicien (1,80 m, 80 kg), 


Richard Mille : Alexis Pinturault, un partenaire au sommet

Alexis Pinturault s’est depuis un an considérablement renforcé musculairement. Ses seules performances en course, où il règne en maître, auraient suffi à justifier ce qualificatif mais le géant d’Adelboden le confirme s’il en était encore besoin. En affirmant clairement son talent dès la mi-saison, Alexis Pinturault laisse entrevoir la possibilité de nouveaux records d’ici la fin mars.
 
A la RM 035 qu’il porte depuis deux ans, succédera très prochainement la nouvelle RM 035 Ultimate Edition. Cette dernière édition limitée de la série (35 pièces) en Carbone TPTTM sera disponible uniquement au sein des boutiques Richard Mille Prix Montre Nadal Replique à partir de début mars.

Richard Mille RM 11-02 Le Mans Classic : 150 exemplaires


Richard Mille RM 11-02 Le Mans Classic : 150 exemplaires

La 8e édition du Mans Classic se déroulera du 8 au 10 juillet 2016 sur le célèbre circuit Bugatti aux couleurs de la maison Richard Mille, partenaire principal et chronométreur officiel de la compétition. Rappelons que cette course fait revivre, le temps d’un week-end sur le grand circuit du Mans, long de 13 kilomètres, plus de quatre-vingts ans d’histoire du sport automobile en y accueillant les voitures et les pilotes qui ont écrit la légende de la plus célèbre course au monde.
 
Partenaire de la première heure dès 2002, Richard Mille Rm032 Montre-chronographe De Plongée Automatique Replique rend hommage au Mans Classic à chaque nouvelle édition en créant une nouvelle montre. Cette année, la marque dévoile la RM 11-02 Le Mans Classic, un calibre automatique en titane grade 5 intégrant un rotor à géométrie variable, un calendrier annuel, un affichage UTC, un chronographe flyback 24 heures et un compte à rebours.
 
A noter que ce modèle, qui ne sera produit qu’à 150 exemplaires, intègre les couleurs de l’épreuve (le blanc et le vert) non seulement dans son mouvement, mais également sur son boîtier en céramique blanche ATZ et sur le caoutchouc de la couronne en carbone NTPT. 


Simon Pagenaud, champion en titre d’IndyCar vient de rejoindre l’équipe de pilotes Richard Mille. De fait, le Fran?ais qui a conquis l’Amérique portera désormais les couleurs de cette maison de haute horlogerie sportive. A son poignet, la RM 11-02 Automatique Second Fuseau Horaire qu’il arborera lors de ses prochaines compétitions.Simon Pagenaud, véritable fan d’Ayrton Senna, nourrissait depuis l’enfance, le rêve de piloter pour le cheval cabré ou Penske, l’écurie d’IndyCar la plus titrée des états-Unis. Dès lors, son objectif était clair : devenir pilote de F1 ou d’IndyCar.Inaugurant sa carrière par le karting (comme la plupart des grandes pilotes) en 1994, Pagenaud accède au sport automobile en 2001 grace à sa victoire l’année précédente dans le ? volant Elf ?. Ses premières armes accomplies dans les séries classiques estampillées Renault (Formule Renault et World Series), il gravira un à un tous les échelons avant de décider de poursuivre sa carrière de l’autre c?té de l’Atlantique.
Richard Mille RM 11-02 Le Mans Classic : 150 exemplaires

Du dessin des poussoirs dont les stries rappellent la surface des pédaliers à la couronne usinée évocatrice des plateaux d’embrayage en passant par sa platine nervurée tel un carter moteur, c’est toute la passion automobile qui émane de cette nouvelle RM ! Ultimes références de cette course historique, le logo Le Mans Classic présent sur le cadran à 12 heures et l’indication « 16 », allusion à l’heure de départ de la course d’endurance.
 
Cette édition 2016 commencera dès le vendredi avec l’entrée en action du plateau d’ouverture : le Groupe C Racing qui constituera une grande première dans cette compétition. Cette rétrospective des 24 Heures du Mans qui a réuni plus de 110.000 personnes lors de l’édition de 2014 (cette grande rencontre n’a lieu que tous les deux ans) est également, pour tous les passionnés attendus, l’occasion d’assister à l’une des plus grandes manifestations de véhicules d’exception puisqu’elle rassemble 60 constructeurs représentés par 160 clubs et 8.000 voitures. Tous prendront place autour du circuit et certains profiteront de l’occasion offerte d’effectuer un tour de piste pour l’incroyable parade saluée par le public.
 
Rappelons que la précédente édition fut réalisée à 100 exemplaires. Il s’agissait d’une RM 030 Le Mans Classic.

Alexander Zverev


Alexander Zverev

Surnommé Sascha (diminutif d’Alexander en russe), le jeune prodige de presque deux mètres (198 cm) incarne pour ses pairs la relève du tennis international. Coaché par son père, ancien jouààeur de tennis, Alexander a commencé à taper dans la balle à l’âge de cinq ans et s’est très vite imposé dans ce sport en remportant en 2013, à l’âge de 16 ans le « World Junior Tennis Champion » de la Fédération Internationale de Tennis, un titre détenu précédemment par quelques-uns des plus grands noms du tennis mondial.
 
En 2014, Alexander Zverev remporte son premier tournoi ATP Challenger à l’Open Sparkassen de Brunswick. Deux semaines plus tard, il est invité au tournoi ATP 500 de Hambourg, où il se fait remarquer en battant trois des joueurs du top 20 mondial, et en ne concédant aucun set à ses adversaires. Accédant aux demi-finales, Alexander s’inclinera finalement face à David Ferrer, alors n° 5 mondial. Une performance incroyable autant qu’historique puisqu’il faut remonter à 2004 pour voir un jeune homme de 17 ans atteindre un quart de final de l’ATP 500… ce n’était autre que Rafael Nadal, figure familière des clients et des équipes de Richard Mille Montre Occasion Replique !
 
La progression de Sascha est exponentielle au point que les portes du top 100 s’ouvrent à lui à la fin de la saison 2015. Plus jeune joueur du classement (actuellement 38ème à l’ATP), il se voit alors remettre l’ATP Award de la révélation de l’année. Cette saison, après une demi-finale à Montpellier et un quart de finale à Rotterdam, Sascha s’est qualifié pour la première fois pour les huitièmes de finale d’un tournoi Masters 1000 à Indian Wells. A l’issue de son affrontement avec Rafael Nadal devant lequel Alexander s’inclinera, en dépit d’une balle de match en sa faveur, le Majorquin déclara : « J’ai joué ce match contre un très grand joueur qui a notamment servi de façon incroyable au début. Ses premières balles partaient régulièrement à 214 km/h et ses secondes souvent au-dessus de 193 km/h ». Bref, des boulets de canon.
 
Marchant sur les traces des plus grands champions de tennis, Alexander Zverev joue désormais avec une montre Richard Mille au poignet, l’horloger pari incontestablement sur l’avenir de ce jeune homme. Pour ce droitier au jeu tout en puissance et appréciant particulièrement la terre battue, la RM 27-01 est la pièce idéale avec sa boîte élaborée en nanotubes de carbone. D’un poids de 18,83 grammes, bracelet inclus, elle représente un record inégalé à ce jour. Développé avec Rafael Nadal, ce calibre tourbillon suspendu par câble peut résister à des chocs de 5000 g. Pensé pour le tennis, il se porte comme une seconde peau.

? Mon parcours est très différent de celui de la plupart des pilotes. Ma famille n’ayant jamais été impliquée dans la course automobile, démarrer dans le milieu et apprendre le métier n’a pas été une mince affaire ? indique le pilote. En 2005, il accède à des tests organisés avec des écuries du championnat de Formule Atlantic, alors en plein renouveau. Une saison lui suffit avec la Team Australia pour remporter le titre et se retrouver l’année suivante sur la grille de départ du Champ Car.Simon participe en 2008 au championnat American Le Mans Series (ALMS) avec l’écurie Gil Ferran avant de remplacer Scott Sharp chez Patrón Highcroft Racing. En 2010, il est sacré champion. Les trois années suivantes Simon roule en ALMS et participe en parallèle au volant d’une Peugeot 908 à des courses de renom telles les 24 Heures du Mans où il terminera deuxième puis premier aux 1 000 kilomètres de Spa.Sa carrière prend un tournant décisif lorsqu’il participe à ses premières courses en IndyCar, ? LA ? compétition de monoplaces en Amérique du Nord. Il saisit l’occasion qui lui est alors offerte de remplacer la pilote Ana Beatriz, alors blessée, puis signe avec Sam Schmidt Motorsports pour disputer l’intégralité de la saison IndyCar. Il se classe 5ème et meilleur rookie 2012 avec cette équipe. Après trois années et grace à de très bons résultats, le pilote signe en 2015 avec la prestigieuse Team Penske.

Richard Mille : retour sur le 18ème Rallye des Princesses


Richard Mille : retour sur le 18ème Rallye des Princesses

Le rallye s’est élancé de la place Vendôme à Paris pour rallier cinq jours plus tard, l’emblématique place des Lices à Saint-Tropez. La journée des vérifications du samedi 27 mai donnait déjà le ton de la semaine, rimant avec convivialité, esprit sportif et glamour.
 
Le dimanche 28 mai, dès 8 h 30 et sous un soleil éclatant, les 180 engagées ont pris la direction de Saint-Aignan pour une épreuve de plus de 350 kilomètres, comprenant 4 tests de régularité, au gré de la découverte du Loiret, du Pays Briare, de l’Indre et du Cheravant.
 
Le lendemain, c’est par La Route des Châteaux que les concurrentes sont arrivées au circuit de La Châtre pour un test de régularité spécifique. Halte à Vichy au terme de cette deuxième étape pour se préparer à la journée la plus longue : 430 kilomètres et jusqu’à 1.860 mètres d’altitude vers L’Alpe d’Huez avant de passer par les hauts plateaux du Vercors et les impressionnantes gorges d’Engins.


Richard Mille : retour sur le 18ème Rallye des Princesses

L’avant-dernier jour était celui des cols alpins ! Pas moins de cinq franchis avant de redescendre sur la Côte d’Azur pour apercevoir les belles plages de Mandelieu. Après la traversée de Grasse, ville des parfums, les concurrentes atteignaient le château Font du Broc avant de se diriger vers le podium d’arrivée à Saint-Tropez.
 
Dans la catégorie Historic, tout s’est joué, comme souvent, au cours des tout derniers kilomètres de l’épreuve. Alors que la Ferrari 328 GTS n°89 de Nadia Moreau et Valérie Dot menait depuis le premier jour, une irréparable erreur de navigation a finalement permis la victoire de la Porsche 911 n°81 de Véronique Castelain et Stéphanie Wante, à l’affût depuis quatre jours. C’est la dure loi de la course ! 


Richard Mille : retour sur le 18ème Rallye des Princesses

En ce qui concerne la catégorie Classic, réservée aux véhicules les plus récents, ce sont Marion Lohio et Sabine Cybulski sur PGO Seven qui ont logiquement remporté le rallye après avoir incontestablement dominé toute la course.
 
C’est sur la plage du Moorea à Ramatuelle que s’est déroulée la remise des prix au terme d’une semaine de parcours exigeants et rythmés mais accomplis dans des conditions météorologiques optimales. Non, les gagnantes n’ont pas gagné de montres Richard Mille… pour ceux qui se demandent ! 


Richard Mille : retour sur le 18ème Rallye des Princesses

Rappelons que lors de cette édition, cinq Porsche 356 et une Porsche 911 étaient mises à disposition des clientes et amies Richard Mille pour découvrir cet évènement désormais incontournable pour les passionnées d’automobile, dont chacune arborait une montre de la collection Femme Richard Mille.
 
Naturellement, cette année encore, le rallye a apporté son soutien au Parti des enfants, un collectif regroupant une vingtaine d’associations au service des enfants malades tandis que trois équipages étaient engagés dans la compétition sous le nom de l’association. Rendez-vous l’année prochaine pour la 19e édition !


Richard Mille : retour sur le 18ème Rallye des Princesses

Des griffes en or rouge ou en or gris (selon les versions) polies à la main et produites séparément sont ensuite enchassées dans les multiples mises-en-pierre d’un diamètre de 0,25 mm destinés à emprisonner fermement jusqu’aux 250 diamants d’une RM 037 Full Sertie.La RM 07-01 Ladies est désormais disponible en céramique TZP-Z brune et ATZ blanche avec carrure en or rouge, en or rouge et blanc avec différents sertissages et en carbone NTPT serti. Elle embarque le calibre CRMA2, mouvement squeletté à remontage automatique avec heures, minutes et rotor à géométrie variable. Dimensions : 45.66 x 31.40 x 11.85 mm.La RM 037 Ladies est désormais disponible en céramique TZP-N noire et ATZ blanche avec la carrure en or rouge, en or rouge ou en or blanc et en carbone NTPT serti. Elle embarque le calibre CRMA1, mouvement squeletté à remontage automatique avec heures, minutes, rotor à géométrie variable, date surdimensionnée et sélecteur de fonctions. Dimensions : 52.63 x 34.40 x 13.00 mm.L’horloger Richard Mille, sponsor principal et officiel de la course Le Mans Classic qui se tiendra du 8 au 10 juillet prochain dans la Sarthe, vient de dévoiler le nouveau chrono qu’il dédie tous les deux ans à cette splendide course de voitures classiques. Pour 2016, il s’agit d’une RM 11-02 Le Mans Classic éditée à 150 exemplaires.

Richard Mille Chronographe Flyback RM 60-01 Régate : version 2016


Richard Mille Chronographe Flyback RM 60-01 Régate : version 2016

Il remportera le championnat en 2016 avec 5 grands prix gagnés. ? Jusqu’à présent, 2016 a été pour moi l’année la plus fructueuse : nous avons remporté le championnat d’IndyCar, le joyau de la couronne, avec brio ! Je me découvre chaque jour un peu plus de potentiel et j’ai hate de voir ce que l’avenir me réserve ?.2017 s’annonce sous les meilleurs auspices pour Simon qui a remporté le 30 avril dernier sa première course sur ovale lors du Grand Prix de Phoenix. Avec sa première victoire de la saison et la dixième de sa carrière, Pagenaud est passé en tête du classement général, envoyant un message fort à ses adversaires à moins d’un mois des 500 miles d’Indianapolis. Simon, premier Fran?ais à s’imposer dans la discipline, se réjouit d’avoir concrétisé ses espoirs.Le ? Patron ? (à prononcer à la fran?aise), comme l’appellent les Nord-Américains, aura à son poignet la RM 11-02 Automatique Second Fuseau Horaire lors de ses prochaines compétitions.La prestigieuse marque horlogère Richard Mille Montre 2015 Replique vient de dévoiler trois modèles portant le nom et les couleurs favorites de Jean Todt : la RM 11-03, la RM 050 et la RM 056 Jean Todt 50th Anniversary. Un trio qui vient rendre hommage à cinquante ans de passion automobile et cinquante ans d’une carrière hors norme.

Animée par un calibre automatique RMAC2 en titane grade 5 et dotée de 55 heures de réserve de marche, d’un balancier à inertie variable et des fonctions chronographe flyback, calendrier annuel, grande date et UTC, la RM 60-01 (50 mm de diamètre / étanche 100 mètres) facilite la navigation grâce à sa lunette tournante spéciale, ponctuée des quatre points cardinaux et d’un disque gradué à 360° avec échelle des 24 heures.
 
Dans la pratique, l’utilisation de ce garde-temps repose sur deux éléments fondamentaux : la connaissance de l’heure locale et la position du soleil. Ensuite, pour calculer sa position, il faut commencer par diriger l’indicateur UTC en direction du soleil à l’aide du poussoir UTC situé à 9 heures. La deuxième étape consiste à tourner la lunette jusqu’à ce que l’aiguille UTC soit alignée avec l’heure locale gravée sur le pourtour de la lunette. Une fois ce réglage effectué, les graduations Nord, Sud, Est et Ouest sur la lunette seront alignées avec les quatre points cardinaux.
 
Comme le souligne la marque dans son communiqué, cette pièce se démarque des autres montres de navigation par sa faculté à s’orienter sans calcul supplémentaire aussi bien sur l’hémisphère nord que sur l’hémisphère sud. 
 
A noter que par mesure de précaution, les poussoirs du chronographe disposent d’un système de verrouillage et de déverrouillage rapide. Le fait qu’il suffise, pour verrouiller (flèche rouge) et déverrouiller (flèche verte) les poussoirs du chronographe flyback, de faire tourner la couronne bloquante, évite en effet toute manipulation accidentelle du chronographe.

Cette année, c’est Proteus, mené par Stu Bannatyne et propriété de l’Américain George Sakellaris qui a terminé en tête du classement des Maxi Yachts de la 7e édition des Voiles de St Barth. L’équipage s’est vu remettre cette RM 60-01 Chronographe Flyback Régate.

RM 11-03 Jean Todt 50th Anniversary


RM 11-03 Jean Todt 50th Anniversary

Il faut bien le dire… On était surpris que Richard Mille Rm032 Montre-chronographe De Plongée Automatique Prix Replique ne présente qu’une seule et unique montre à l’occasion du SIHH 2017 (la RM 50-03 McLAREN F1). Mais nous voici grandement rassurés ! En effet, à l’occasion du jubilé de Jean Todt, l’ami de Richard Mille de longue date, la marque vient donc de dévoiler trois montres « anniversaires » (RM 11-03, la RM 050 et la RM 056) qui consacrent un demi-siècle d’une vie dédiée à l’automobile.
 
C’est à Chantilly Art & Élégance 2016 que la marque a célébré aux côtés de Jean Todt l’incroyable jubilé de celui qui a écrit les plus grandes pages de la compétition automobile. Au fil du temps, Jean Todt et Richard Mille ont noué de forts liens d’amitié fondés sur leurs passions partagées : l’horlogerie, la technicité et l’automobile. 


La 8e édition du Mans Classic se déroulera du 8 au 10 juillet 2016 sur le célèbre circuit Bugatti aux couleurs de la maison Richard Mille, partenaire principal et chronométreur officiel de la compétition. Rappelons que cette course fait revivre, le temps d’un week-end sur le grand circuit du Mans, long de 13 kilomètres, plus de quatre-vingts ans d’histoire du sport automobile en y accueillant les voitures et les pilotes qui ont écrit la légende de la plus célèbre course au monde.Partenaire de la première heure dès 2002, Richard Mille rend hommage au Mans Classic à chaque nouvelle édition en créant une nouvelle montre. Cette année, la marque dévoile la RM 11-02 Le Mans Classic, un calibre automatique en titane grade 5 intégrant un rotor à géométrie variable, un calendrier annuel, un affichage UTC, un chronographe flyback 24 heures et un compte à rebours.A noter que ce modèle, qui ne sera produit qu’à 150 exemplaires, intègre les couleurs de l’épreuve (le blanc et le vert) non seulement dans son mouvement, mais également sur son bo?tier en céramique blanche ATZ et sur le caoutchouc de la couronne en carbone NTPT.
RM 050 Jean Todt 50th Anniversary

« J’adore les montres dessinées par Richard. J’en aime la légèreté, la technicité et l’exclusivité », se confie Jean Todt. Les deux hommes s’accordent à se reconnaître l’un et l’autre aussi maniaques du détail qu’exigeants dans leurs domaines respectifs.
 
Présentée en septembre dernier, la RM 11-03 Chronographe Flyback est une montre résolument sportive, totalement inspirée par l’automobile et son histoire. Animée par un calibre automatique en titane grade 5, la RM 11-03 Jean Todt 50th Anniversary est protégée par un nouveau boîtier en Quartz TPT bleu et blanc. Très résistant et léger, ce composite est obtenu en intercalant 600 couches de silice de 45 microns imprégnées d’une résine bleue exclusive à Richard Mille. L’ensemble est ensuite chauffé à 120°C avant d’être travaillé dans nos ateliers.


RM 056 Jean Todt 50th Anniversary

Le Quartz TPT entre également dans la composition du boîtier de la RM 050 Jean Todt 50th Anniversary. Ce calibre abrite un chronographe à rattrapante régulé par un tourbillon. La squelettisation maximale des ponts et de la platine combinée à l’utilisation du titane et des nanofibres de carbone ont permis d’obtenir un mouvement particulièrement léger, d’un poids de 9,5 grammes seulement, et extrêmement performant.
 
Cette mécanique guide pareillement la dernière pièce de la collection, la RM 056 Jean Todt 50th Anniversary. La construction et le galbe du boîtier saphir exigent de très longues durées d’usinage, indispensables pour atteindre ce niveau d’ergonomie et de finitions. Ce boîtier requiert plus de 1000 heures d’usinage dont 430 heures de meulage et 350 heures de polissage.
 
Ces trois montres, RM 11-03, RM 050 et RM 056 Jean Todt 50th Anniversary sont limitées respectivement à 150, 5 et 3 pièces.

Simon Pagenaud : nouveau partenaire Richard Mille


Simon Pagenaud : nouveau partenaire Richard Mille

Simon Pagenaud, champion en titre d’IndyCar vient de rejoindre l’équipe de pilotes Richard Mille. De fait, le Fran?ais qui a conquis l’Amérique portera désormais les couleurs de cette maison de haute horlogerie sportive. A son poignet, la RM 11-02 Automatique Second Fuseau Horaire qu’il arborera lors de ses prochaines compétitions.Simon Pagenaud, véritable fan d’Ayrton Senna, nourrissait depuis l’enfance, le rêve de piloter pour le cheval cabré ou Penske, l’écurie d’IndyCar la plus titrée des états-Unis. Dès lors, son objectif était clair : devenir pilote de F1 ou d’IndyCar.Inaugurant sa carrière par le karting (comme la plupart des grandes pilotes) en 1994, Pagenaud accède au sport automobile en 2001 grace à sa victoire l’année précédente dans le ? volant Elf ?. Ses premières armes accomplies dans les séries classiques estampillées Renault (Formule Renault et World Series), il gravira un à un tous les échelons avant de décider de poursuivre sa carrière de l’autre c?té de l’Atlantique.

Simon Pagenaud, véritable fan d’Ayrton Senna, nourrissait depuis l’enfance, le rêve de piloter pour le cheval cabré ou Penske, l’écurie d’IndyCar la plus titrée des États-Unis. Dès lors, son objectif était clair : devenir pilote de F1 ou d’IndyCar.
 
Inaugurant sa carrière par le karting (comme la plupart des grandes pilotes) en 1994, Pagenaud accède au sport automobile en 2001 grâce à sa victoire l’année précédente dans le « volant Elf ». Ses premières armes accomplies dans les séries classiques estampillées Renault (Formule Renault et World Series), il gravira un à un tous les échelons avant de décider de poursuivre sa carrière de l’autre côté de l’Atlantique.
 
« Mon parcours est très différent de celui de la plupart des pilotes. Ma famille n’ayant jamais été impliquée dans la course automobile, démarrer dans le milieu et apprendre le métier n’a pas été une mince affaire » indique le pilote. En 2005, il accède à des tests organisés avec des écuries du championnat de Formule Atlantic, alors en plein renouveau. Une saison lui suffit avec la Team Australia pour remporter le titre et se retrouver l’année suivante sur la grille de départ du Champ Car.
 
Simon participe en 2008 au championnat American Le Mans Series (ALMS) avec l’écurie Gil Ferran avant de remplacer Scott Sharp chez Patrón Highcroft Racing. En 2010, il est sacré champion. Les trois années suivantes Simon roule en ALMS et participe en parallèle au volant d’une Peugeot 908 à des courses de renom telles les 24 Heures du Mans où il terminera deuxième puis premier aux 1 000 kilomètres de Spa.
 
Sa carrière prend un tournant décisif lorsqu’il participe à ses premières courses en IndyCar, « LA » compétition de monoplaces en Amérique du Nord. Il saisit l’occasion qui lui est alors offerte de remplacer la pilote Ana Beatriz, alors blessée, puis signe avec Sam Schmidt Motorsports pour disputer l’intégralité de la saison IndyCar. Il se classe 5ème et meilleur rookie 2012 avec cette équipe. Après trois années et grâce à de très bons résultats, le pilote signe en 2015 avec la prestigieuse Team Penske.
 
Il remportera le championnat en 2016 avec 5 grands prix gagnés. « Jusqu’à présent, 2016 a été pour moi l’année la plus fructueuse : nous avons remporté le championnat d’IndyCar, le joyau de la couronne, avec brio ! Je me découvre chaque jour un peu plus de potentiel et j’ai hâte de voir ce que l’avenir me réserve ».
 
2017 s’annonce sous les meilleurs auspices pour Simon qui a remporté le 30 avril dernier sa première course sur ovale lors du Grand Prix de Phoenix. Avec sa première victoire de la saison et la dixième de sa carrière, Pagenaud est passé en tête du classement général, envoyant un message fort à ses adversaires à moins d’un mois des 500 miles d’Indianapolis. Simon, premier Français à s’imposer dans la discipline, se réjouit d’avoir concrétisé ses espoirs.
 
Le « Patron » (à prononcer à la française), comme l’appellent les Nord-Américains, aura à son poignet la RM 11-02 Automatique Second Fuseau Horaire lors de ses prochaines compétitions.