Guide de réplique Revendeurs de confiance Swiss 7750 Valjoux Bovet Récital 10 Tourbillon 7-jours


La Bovet Virtuoso 7 Replique Récital 10 Tourbillon 7-jours fait partie de la collection Dimier, lancée par Bovet en 2006. Une collection qui rendait hommage à l’origine, aux hommes de cette manufacture… Le modèle Récital 10, lancé cette année par Pascal Raffy et ses équipes, vise à extraire « la quintessence » des modèles Récital 1 et Récital 0 et en opérer la fusion.
 
Ainsi, le cadran, les aiguilles et les indications proviennent de Récital 1 alors que la cage du tourbillon et la forme, déjà emblématique, de ses ponts sont issus de Récital 0. Mais il faut observer le mouvement au travers du fond saphir pour découvrir que de cette fusion provient un nouveau développement à part entière…
 
Les pointages des deux barillets et du rouage de finissage sont répartis entre deux ponts qui occupent une surface égale de la partie supérieure de la platine. Le dessin de l’un évoque le mouvement Récital 1 alors que le second rappelle Récital 0. Leurs contours respectifs forment deux ailes unies au centre du mouvement qui transportent littéralement le tourbillon, aérien, dans les cieux de l’élégance et du raffinement.
 
Si, selon l’habitude des horlogers de Dimier 1738 (manufacture de Haute Horlogerie Artisanale appartenant à la marque Bovet 1822) chaque détail de chaque composant est décoré selon les critères esthétiques et qualitatifs propres à Bovet 1822, c’est la discrétion et la sobriété de ce tourbillon Récital 10 qui expriment le plus ses qualités.  
 
Sur le cadran, les indications sont réparties distinctement. Ainsi, heures et minutes s’affichent au centre par le légendaire couple d’aiguilles serpentines. A 12H, l’aiguille de réserve de marche affiche avec la même forme les sept jours d’autonomie au cœur d’un indicateur circulaire noblement cerclé. La symétrie, l’équilibre et les proportions doivent définitivement se vivre pour en apprécier l’aboutissement. Autre symbole de la fusion, l’intégration des bras du pont supérieur de cage –issus de Récital 0- dans la parfaite découpe du cadran emprunté à Récital 1.
 
« Finement anglées, les arrêtes de ces deux éléments s’alignent avec une perfection que seule la main humaine permet d’atteindre » souligne la marque dans son communiqué. Les côtes de Genève circulaires qui ornent le cadran prennent leur origine sur l’axe du tourbillon plutôt qu’au centre du garde-temps. Après avoir pris connaissance de l’heure indiquée, le regard est, de par cette concentricité, naturellement attiré là où résident le cœur et l’âme même du garde-temps : au centre du tourbillon.


Spécificités techniques de la montre Bovet Dimier Recital 7 Replique Récital 10 Tourbillon 7-jours

Calibre : 15BM03 mécanique à remontage manuel
Fréquence : 21’600 A/h
Diamètre du mouvement : 15’’’
Diamètre cage : 13.50mm
Poids cage : 0.49gr
Tourbillon : 1 minute
Nombre de composants : 363
 
Réserve de marche : 7 jours

Fonctions : Heures, minutes, réserve de marche
 
Boîtier : Dimier de 45 mm
Or rouge ou or gris 18C
Hauteur sur glaces : 12.80mm
Hauteur hors glaces : 11.50mm
 
Étanchéité : 30m
 
Bracelet alligator pleine peau et bracelet ardillon
 
Editions limitées de 50 pièces en or gris et 50 pièces en or rouge


Promesses d’avenir,Bien évidemment le Tourbillon Ottanta cosigné Bovet et Pininfarina est produit en série limitée et numérotée (sur le mouvement et sur la plaquette gravée de l’écrin). A noter que Bovet et Pininfarina ont conclu un partenariat de longue durée qui devrait voir naître d’autres garde-temps (à raison d’un par an) comme autant d’invitations au rêve pour les amateurs de somptueuses mécaniques racées et élégantes…La marque de haute horlogerie Bovet, associée à la manufacture de haute horlogerie artisanale Dimier 1738 ont créé en partenariat avec le célèbre bureau de design italien Pininfarina, un chronographe d’exception. Baptisée Chronographe Cambiano édition limitée, cette pièce modulable peut être portée en montre de poche, en montre de poignet, en pendulette de table ou encore, en montre de bord !L’histoire qui lie la maison Bovet et le bureau de design Pininfarina a débuté en 2008 lorsque Paolo Pininfarina fit appel à Pascal Raffy, propriétaire de Bovet 1822 et des manufactures Dimier 1738 afin de célébrer le 80ème anniversaire de la société qu’il dirige. Le tourbillon Ottanta dévoilé en 2010 fut le premier fruit de cette collaboration et marquait le début d’un partenariat à long terme entre les deux maisons. Ainsi en 2011, Bovet présentait le Chronographe Cambiano et, lors de son dernier salon en janvier 2012, le tourbillon Ottanta Due. A l’occasion du 82e Salon de l’Automobile de Genève qui s’est tenu en mars 2012, Bovet 1822 et Pininfarina ont renforcé encore les liens qui les unissent.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *