Replica Watches Acheter en ligne Luxe Bovet 1822 Récital 17

Bovet 1822 Récital 17


Bovet 1822 Récital 17

Après le Récital 12 et le Récital 15, c’est le Récital 17 qui arrive donc sur le marché cette année chez l’horloger indépendant Bovet Arnex Replique 1822.  Toutes les caractéristiques de la collection Dimier sont bien présentes : la couronne à 3h, les quatre cornes traditionnellement étagées et un cadran ajouré, moderne révélant la complexité des différents mécanismes ainsi que le soin porté à leur décoration.
 
Le Récital 17 présente trois fuseaux horaires. L’heure locale occupe logiquement la position centrale qui permet la lecture la plus intuitive. Les deux autres fuseaux apparaissent à 9h et à 3h. Chacun permet de choisir d’afficher le fuseau horaire voulu parmi les vingt-quatre existants (ne fonctionne que sur les fuseaux en heures pleines). L’indication des heures et des minutes se complètent d’un disque jour/nuit et d’un indicateur de vingt-quatre villes correspondant au vingt-quatre fuseaux horaires. 


Bovet 1822 Récital 17
La marque horlogère suisse Bovet présente une montre d’exception : la Bovet Récital 10 Tourbillon 7 jours. Deux séries limitées de 50 exemplaires (or rose ou or gris) dotées d’un boitier de 45 mm abritant un calibre mécanique à remontage manuel Tourbillon de sept jours de réserve de marche.La Bovet Récital 10 Tourbillon 7-jours fait partie de la collection Dimier, lancée par Bovet en 2006. Une collection qui rendait hommage à l’origine, aux hommes de cette manufacture… Le modèle Récital 10, lancé cette année par Pascal Raffy et ses équipes, vise à extraire « la quintessence » des modèles Récital 1 et Récital 0 et en opérer la fusion. Ainsi, le cadran, les aiguilles et les indications proviennent de Récital 1 alors que la cage du tourbillon et la forme, déjà emblématique, de ses ponts sont issus de Récital 0. Mais il faut observer le mouvement au travers du fond saphir pour découvrir que de cette fusion provient un nouveau développement à part entière… Les pointages des deux barillets et du rouage de finissage sont répartis entre deux ponts qui occupent une surface égale de la partie supérieure de la platine. Le dessin de l’un évoque le mouvement Récital 1 alors que le second rappelle Récital 0. Leurs contours respectifs forment deux ailes unies au centre du mouvement qui transportent littéralement le tourbillon, aérien, dans les cieux de l’élégance et du raffinement. Si, selon l’habitude des horlogers de Dimier 1738 (manufacture de Haute Horlogerie Artisanale appartenant à la marque Bovet 1822) chaque détail de chaque composant est décoré selon les critères esthétiques et qualitatifs propres à Bovet 1822, c’est la discrétion et la sobriété de ce tourbillon Récital 10 qui expriment le plus ses qualités.

Le cadran ajouré démontre la virtuosité des cadraniers de chez Bovet. Les micro-mécaniciens doivent d’abord intégrer un niveau de finition devant répondre aux critères esthétiques finaux tout en maitrisant les contraintes mécaniques et la délicatesse imposées par le squelettage et la finesse de sa structure. S’ensuivent de nombreuses opérations de décoration, de traitements galvaniques, de pose d’inserts et d’appliques toutes plus délicates les unes que les autres et où chaque inattention compromets de nombreuses heures de travail. Les cadrans des fuseaux secondaires y sont directement intégrés et se lisent sur un insert que le collectionneur peut choisir laqué, guilloché ou découpé dans une précieuse nacre.
 
Complétant ce triple fuseau horaire, une double phase de lune indique simultanément l’âge de la lune dans l’hémisphère nord et dans l’hémisphère sud. Les deux guichets s’opposent et sont liés par une rose des vents usinée directement dans la base du cadran. L’angle particulier décrit par la position des deux guichets correspond à l’inclinaison de l’axe écliptique terrestre sur l’équateur qui détermine lui-même la frontière entre l’opposition des cycles lunaires de l’hémisphère nord et de l’hémisphère sud. Ce mécanisme ne nécessite qu’une correction d’un jour tous les 128 ans !
 
De tradition dans la collection Dimier, Récital 17 reçoit un fond saphir permettant d’admirer les deux faces du mouvement. On y retrouve un visage déjà connu du calibre Virtuoso II et notamment son indicateur de réserve de marche qui affiche sept jours d’autonomie ainsi que la triple aiguille de secondes de la mécanique emblématique du calibre.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *