Réplique du mouvement japonais Catégorie suisse Bovet Pininfarina chronographe Cambiano édition limitée : montre modulable

Bovet Pininfarina chronographe Cambiano édition limitée : montre modulable


Bovet Pininfarina chronographe Cambiano édition limitée : montre modulable

L’histoire qui lie la maison Bovet et le bureau de design Pininfarina a débuté en 2008 lorsque Paolo Pininfarina fit appel à Pascal Raffy, propriétaire de Bovet 1822 et des manufactures Dimier 1738 afin de célébrer le 80ème anniversaire de la société qu’il dirige.

Le tourbillon Ottanta dévoilé en 2010 fut le premier fruit de cette collaboration et marquait le début d’un partenariat à long terme entre les deux maisons. Ainsi en 2011, Bovet présentait le Chronographe Cambiano et, lors de son dernier salon en janvier 2012, le tourbillon Ottanta Due.

A l’occasion du 82e Salon de l’Automobile de Genève qui s’est tenu en mars 2012, Bovet 1822 et Pininfarina ont renforcé encore les liens qui les unissent.

C’est en effet durant cet événement que la maison turinoise a présenté le premier « concept car » qu’elle a entièrement conçu et produit. Il s’agit d’une luxueuse berline sportive à propulsion électrique dont le dessin et la qualité des finitions sont à la hauteur des réalisations qui font la renommée de Pininfarina depuis 82 ans.

Ce véhicule de prestige a été baptisé Cambiano en référence à la commune où sont établis les bureaux et la production de Pininfarina mais également au Chronographe Cambiano développé et manufacturé par la maison Bovet.

Cette année la collaboration entre les deux maisons de légende s’intensifie et franchit un nouveau cap, puisque ce « concept car » recevra comme horloge de bord une édition spéciale du Chronographe Cambiano. Le système Amadeo® dont est doté le Chronographe Cambiano permet de transformer son garde-temps en montre bracelet, en montre de table, en montre gousset et, dans ce cas, en compteur de sport sans qu’aucun outil ne soit nécessaire.

C’est l’ingéniosité de ce système convertible, pensé par Pascal Raffy, qui permet d’ajouter le statut d’horloge de bord au champion de la polyvalence qu’est le Chronographe Cambiano. La console centrale du « concept car » est en effet équipée d’un logement dans lequel le Chronographe Cambiano vient se fixer par son emblématique bélière et son attache à 6H. Lorsque le pilote quitte son véhicule, il lui suffit de quelques secondes seulement pour transformer son horloge de bord en montre-bracelet.

Afin de marquer dignement le lancement de ce premier véhicule et de s’intégrer à celui-ci, l’édition spéciale de ce Chronographe Cambiano emprunte les nobles matériaux présents dans l’habitacle du véhicule. Le bracelet, habituellement en caoutchouc est ici gainé du même cuir utilisé pour la sellerie du véhicule. Fait rare, le plancher de l’automobile est habillé d’un parquet en chêne massif provenant de pilotis sur lesquels est construite la ville de Venise. C’est dans ce même bois, réputé pour sa solidité et pour sa stabilité, qu’ont été manufacturés les compteurs du Chronographe Cambiano.



Au terme d’une première rencontre avec Pascal Raffy, propriétaire de Bovet Amadeo 45 Replique et de Dimier 1738, Paolo Pininfarina avait acquis l’assurance d’avoir trouvé en Bovet la marque avec laquelle il allait coécrire une nouvelle page historique magnifiant leurs passés légendaires respectifs tout en portant un regard commun sur le futur. Aux antipodes de la notion de « private label », le projet intègre, dès sa genèse, l’idée d’un partenariat actif des deux acteurs afin d’harmoniser les spécificités propres au designer et à l’horloger tout en tenant compte des contraintes liées à leurs métiers respectifs. Ce choix est, selon ses initiateurs, le seul permettant d’aboutir à une parfaite symbiose entre technicité, performance et esthétique sans qu’aucune concession ne soit faite. C’est cette politique même qui a forgé la renommée et le succès de Bovet et de Pininfarina qui sont fiers de lever aujourd’hui le voile sur le fruit de leur première collaboration : Le Tourbillon Ottanta. Son histoire commence en 1822 quand Edouard Bovet, âgé de 24 ans et natif de Fleurier, décide d’établir un commerce de montres à Canton, en Chine. BOVET devint rapidement synonyme de montre.Ses produits représentaient alors un moyen d’échange à travers le pays. Ses créations s’ornaient de perles et d’exquises miniatures peintes en émail par les plus grands artistes du 19ème siècle. Elles furent les premières à être dotées d’un double fond transparent pour dévoiler leur mouvement à échappement duplex, ajouré et finement gravé. Un souvenir de l’ère chinoise de BOVET se trouve toujours au cœur de ce que fut jadis le centre de l’Empire Céleste. Le musée d’horlogerie de la salle centrale des 9999 pièces de la cité interdite renferme une partie de la collection impériale chinoise. En son centre une montre BOVET est exposée.La production annuelle de BOVET représente près de 2000 montres. Elle est déclinée en deux lignes majeures : la ligne FLEURIER et la ligne SPORTSTER.

Spécificités techniques du chronographe Bovet Yves Replique Pininfarina Cambiano édition limitée

La marque horlogère suisse 1 Dl Bovetemjöl Gram Replique présente une montre d’exception : la Bovet Récital 10 Tourbillon 7 jours. Deux séries limitées de 50 exemplaires (or rose ou or gris) dotées d’un boitier de 45 mm abritant un calibre mécanique à remontage manuel Tourbillon de sept jours de réserve de marche.La Bovet Récital 10 Tourbillon 7-jours fait partie de la collection Dimier, lancée par Bovet en 2006. Une collection qui rendait hommage à l’origine, aux hommes de cette manufacture… Le modèle Récital 10, lancé cette année par Pascal Raffy et ses équipes, vise à extraire « la quintessence » des modèles Récital 1 et Récital 0 et en opérer la fusion. Ainsi, le cadran, les aiguilles et les indications proviennent de Récital 1 alors que la cage du tourbillon et la forme, déjà emblématique, de ses ponts sont issus de Récital 0. Mais il faut observer le mouvement au travers du fond saphir pour découvrir que de cette fusion provient un nouveau développement à part entière… Les pointages des deux barillets et du rouage de finissage sont répartis entre deux ponts qui occupent une surface égale de la partie supérieure de la platine. Le dessin de l’un évoque le mouvement Récital 1 alors que le second rappelle Récital 0. Leurs contours respectifs forment deux ailes unies au centre du mouvement qui transportent littéralement le tourbillon, aérien, dans les cieux de l’élégance et du raffinement. Si, selon l’habitude des horlogers de Dimier 1738 (manufacture de Haute Horlogerie Artisanale appartenant à la marque Bovet 1822) chaque détail de chaque composant est décoré selon les critères esthétiques et qualitatifs propres à Bovet 1822, c’est la discrétion et la sobriété de ce tourbillon Récital 10 qui expriment le plus ses qualités.

Bovet Pininfarina chronographe Cambiano édition limitée : montre modulable

Boîtier Amadeo Convertible (montre bracelet, de table, gousset, compteur sport)
Diamètre : 45mm
Epaisseur : 15.45mm
Carrure : acier satiné circulaire
Lunettes & bélière : acier microbillé
Couronne & poussoirs : acier poli

Etanchéité : 10ATM – 100m – 300ft

Mouvement : chronographe automatique
Diamètre : 31.00mm (13 ¾ ‘’’)
Epaisseur : 8.40mm
Fréquence : 28’800Ah (4Hz)

Réserve de marche : 50 heures

Cadran : rhodié avec compteurs en chêne massif provenant des pilotis de Venise

Bracelet : cuir
Boucle : acier



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *